Béa | Théâtre La Bête Humaine
Théâtre

BéaThéâtre La Bête Humaine

Rencontre animée sur les soins de fin de vie à 18 h 30
Jeudi 18 avril 2019 - 20h
40 $
20 $ étudiants

Acheter des billets

Sur place ou au 418 838-6000
Afficher les heures d'ouverture

Lundi au samedi : 11 h à 17 h (20 h lors de spectacle)

Dimanche : à compter de 10 h lors de spectacle en matinée
à compter de 16 h lors de spectacle en soirée

Tous les prix incluent les taxes et les frais de service.

Description

Une rencontre sera proposée en prémices de la pièce de théâtre BÉA afin d’approfondir un thème sous-jacent de cette histoire : les soins de fin de vie.

Dirigé par l’animatrice et comédienne Caroline Lavoie sous forme d’entrevue avec des spécialistes en santé physique et psychologique du milieu palliatif, ce moment sera l’occasion de faire œuvre utile et d’élargir ensemble nos horizons et nos connaissances quant à ce sujet au cœur de l’actualité.

Un échange après-théâtre en compagnie des interprètes de la pièce sera aussi au offert au public qui souhaite y participer.

Rencontre avant-spectacle de 18 h 30 à 19 h 15
Pour les détenteurs de billets pour BÉA
Dessert et breuvages offerts gratuitement

Texte : Mick Gordon

Mise en scène : Olivia Palacci 
Avec Yannick Chapdelaine, Alexandra Cyr et Suzanne Lantagne

Atteinte d’une maladie dégénérative, Béa est alitée depuis déjà 8 ans. Sa mère, une femme droite et rigide, se méfie de l’amitié qui se tisse entre sa fille et Ray, un aide-soignant maladroit engagé sous probation. C’est pourtant à travers la force fragile de ce dernier que Béa parviendra à faire face à sa mère et lui demander l’impossible : mettre fin à ses souffrances.

Mêlant l’humour impertinent d’une jeune fille qui n’a plus rien à perdre à la naïveté d’un aide-soignant amical, ce huis-clos empreint d’humanité est aussi pétillant que sensible et touchant.

Des rencontres entre les artistes et le public sont proposées après chaque représentation de théâtre.

Partenaires à la diffusion

M’inscrire à l’infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez des nouvelles régulières de L'Anglicane.

Je m’inscris